Montpellier, nouvelle ville et nouveaux quartiers

La ville de Montpellier et sa région ont été marquées dès les années 70 par des projets d’aménagements du littoral et des différentes villes qui le composent (Grande Motte, Lattes, Palavas les Flots…).

On parle souvent de la mutation du centre ville de Montpellier autour d’Antigone mais toute la ville a été transformée en 40 ans. Des transformations nécessaires pour l’implantation de grandes entreprises et pour répondre à la dynamique démographique que connait la ville.

Bacotec Immobilier Montpellier

Les nouveaux quartiers de Montpellier

Ovalie est certainement un exemple de création récente de quartiers, rendue possible notamment avec le développement des déplacements urbains liés au tramway. C’est avant tout la rénovation du stade Yves Le Manoir avec son enceinte principale devenue Altrad Stadium sous le travail des architectes Philippe Cervantes, Philippe Bonon et Denis Bedeau.

Le Millénaire, poumon économique de la ville qui a su garder un équilibre entre implantation d’entreprises et construction de résidences et d’appartements. A 5 minutes du centre ville historique, il est vrai que ce quartier regroupe tous les avantages autant pour les entreprises que pour les habitants.

Bacotec Immobilier Montpellier

Montpellier et sa région, ville d’architectes

Tout a peut-être commencé avec l’aménagement du littoral et notamment la Grande Motte avec l’architecte Jean Balladur. Mais Montpellier vit désormais au rythme des grands projets et des constructions mémorables sous l’influence de nombreux architectes et artistes comme :

  • Nouveau quartier Antigone avec Ricardo Bofill
  • Nouvel Hôtel de ville avec Jean Nouvel et Jean Fontès
  • Nouveau centre commercial Odysseum, réalisé par Design International et DGLa, cabinets d’architectes londonien et parisien,
  • Nouveau centre des archives Pierres Vives, créé par l’architecte Zaha Hadid

Le tramway de Montpellier fut aussi l’occasion de donner la parole aux artistes et à la haute couture, faisant un tramway à l’image de la ville et de sa dynamique.
Sans oublier des artistes comme Tony Cragg qui donnèrent le ton d’une ville d’arts avec une entrée de la ville regardant vers le ciel en suivant le tourbillon des spirales sur 10 m de haut : « Point view ».
Et l’histoire de l’architecture audacieuse semble continuer avec des concours d’architecture pour dessiner l’avenir de la ville et les grands ensembles comme l’ouvrage Richter.

Succès de Montpellier qui reste une ville centre

Au fil des années et des influences architecturales, Montpellier semble  avoir gardé son identité et reste une ville où il fait bon vivre. Les flux démographiques en sont certainement la confirmation.
En 2012, le New-York Times ajoutait Montpellier à la liste des villes à visiter. Un succès pour le tourisme et la reconnaissance internationale des grands projets qui ont animé cette ville durant 40 ans. Même si certains semblent s’inquiéter du coût de tels projets à l’image de mIdi-Libre :

 Montpellier : capitale de l’architecture ou folie des grandeurs ?